A l’automne, je me surprends parfois à rêver de longs voyages dans des pays chauds. On pourrait penser que c’est réconfortant un jour de grisaille ou de pluie glacée. Mais ce n’est pas le cas. L’évasion mentale ne rend pas plus heureux, même si on s’évade d’une situation déplaisante. C’est ce que démontre les résultats de l’étude Track your happiness qui repose sur une quantité impressionnante de données. Dans la vidéo ci-dessous vous découvrirez par exemple que même coincé dans un embouteillage, on se sent mieux en restant concentré sur son trajet qu’en s’évadant en mode pilotage automatique…

 

Si vous souhaitez recevoir la Newsletter d'Ateliers Mindfulness, merci de renseigner votre adresse ci-dessous :

* indicates required