La lecture d’un récent article publié sur le site de Challenges me laisse assez perplexe : pour réussir sa déconnexion digitale, il conviendrait de réaliser chaque jour des petits exercices de relaxation à l’aide d’applications. Certes la solution est parfois dans le problème, mais dans ce cas précis le meilleur moyen de déconnecter me semble être d’arrêter le smartphone, c’est du bon sens.

Comme conclut Dominique Steiler dans un article non moins récent relayé par AFP : l’appli est « un bon moyen pour se lancer » mais il faudrait idéalement « savoir s’en détacher » en devenant « capable de méditer seul ».

Ce sujet soulève des questions comme : pourquoi méditer et combien de temps ? Chacun trouve ses propres réponses en pratiquant et elles ouvrent des perspectives qui vont souvent bien au-delà des problématiques de relaxation ou de réduction du stress. Le fait d’être présent permet d’être en contact avec notre vie, comme si elle importait vraiment. Le moment présent est le point de départ pour changer, se transformer. Cela demande du courage et prend du temps. C’est pourquoi nous demandons en MBSR un engagement de 8 semaines, et 45 minutes chaque jour à consacrer à soi-même pour être bien avec les autres et dans le monde. C’est bien peu par rapport au temps moyen passé sur smartphone (environ 2h30/jour/personne).

 

 

Si vous souhaitez recevoir la Newsletter d'Ateliers Mindfulness, merci de renseigner votre adresse ci-dessous :

* indicates required